O lucreciano De rerum natura e o Hino a Vênus

Autores

  • Maria da Glória Novak Universidade de São Paulo

DOI:

https://doi.org/10.24277/classica.v2i1.629

Resumo

On se demande toujours pourquoi le matérialiste Lucrèce nous présente Vénus au début de son poème: une Vénus qu’il invoque et qu’il désire comme compagne de sa création littéraire, une Vénus à qui il ne demande pas moins que la paix. Qu’est-ce que cela peut bien signifier pour le Poète d’invoquer une déesse, si l'épicurisme ne suppose aucune sorte de protection divine? On a beau dire qu’il est incoherent, je ne le crois pas. Au contraire, le De rerum natura est tout à fait cohérent: et d’une cohérence interne et d’une cohérence d’avec l'épicurisme. Le poème nous le démontre à chaque instant dans ses exemples, dans ses développements, et surtout dans sa ligne maîtresse. La vie commence par le plaisir et se termine par la mort et de même fait le poème: Vénus, le plaisir, l’origine de la vie, au début du De rerum natura; la peste d’Athènes, la terreur, la mort à la fin du poème. Ce n’est donc pas la déesse qu’invoque le Poète, au début de son ouvrage: c’est le plaisir, c'est la force créatrice de la nature, c’est la vie.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Maria da Glória Novak, Universidade de São Paulo

Departamento de Letras Clássicas e Vernáculas

Faculdade de Filosofia, Letras e Ciências Sociais

Universidade de São Paulo, USP

Referências

BAILEY, C. TITI LVCRETI CARI. De Rerum Natura. Oxford: Clarendon [1950].

BOYANCÉ, P. Lucrèce et l’épicurisme. Paris: PUF, 1963.

ID. Lucrèce et la poésie. Revue des Études Anciennes, Bordeaux, v. XLIX, p. 88-102, jui. 1948.

ID. Épicure, la poésie et la Vénus de Lucrèce. Revue des Études Anciennes, Bordeaux, v. LXIV, n. 3-4, p. 404-410, jui.-déc. 1962.

CONCHE, M. Épicure: lettres et maximes. Paris: Ed. de Mégare, 1977.

ERNOUT, A. LUCRÈCE. De la nature. Paris: Les Belles Letires, 1978.

ERNOUT, A.; MEILLET, A. Dictionnaire étymologique de la langue latine. Paris: C. Klincksieck, 1967.

ERNOUT, A.; ROBIN, L. LUCRECE. De rerum natura. Paris: Les Belles Lettres, 1962.

GIANCOTTI, F. II preludio di Lucrezio. Messina: G. D'Anna [1978].

GRIMAL, P. Le poème de Lucrèce en son temps. In: Lucrèce. Genève: Vandoeuvres, 1977.

MINADEO, R. Theree Textual Problems in Lucretius. The Classical Journal, Athenas, v. 63, n. 6, p. 241-246, mar. 1968.

SANTAYANA, G. Tres poetas filósofos. Buenos Aires: Losada [1943].

Downloads

Publicado

1989-12-03

Como Citar

Novak, M. da G. (1989). O lucreciano De rerum natura e o Hino a Vênus. Classica - Revista Brasileira De Estudos Clássicos, 2(1), 109–121. https://doi.org/10.24277/classica.v2i1.629

Edição

Seção

Artigos